le management par les cours de cuisine, team-building, convivialité

C’est bientôt le moment de fêter la première partie de l’année écoulée. Le cours de cuisine est une occasion de se retrouver avant la longue trêve d’été.  Les collaborateurs attendent de leur manager un signe de reconnaissance, d’encouragement, de remerciement de cette période initiale. Pas simple du tout de proposer une solution qui plaise au plus grand nombre.

Comment leur faire plaisir ? La convivialité se boit et se mange. Le pot partagé délie les langues. Cuisiner ensemble soude les mirlitons. La dégustation facilite les échanges. La conception appelle les challenges. L’atelier de cuisine vient naturellement au secours des responsables d’équipe.

Quelles sont les bonnes recettes du management ? Abandonnons nos habitudes, notre pyramide de Maslow, la gestion des urgences et des importantes, les méthodes agiles, l’analyse transactionnelle, assaisonnons nos pratiques pour créer une verrine Krauthammer, la brochette Taylor, les feuilletés CEGOS. Efficacité garantie des recettes car la mise en application est immédiate et son résultat est inattendu : on en reprend avec plaisir.

Les solutions culinaires d’aide au management :

L’after Work (cours de cuisine)

(Figaro octobre 2017) :  Si une majorité de salariés Français apprécie partager un verre entre collègues après le travail, dans les faits, 59% ne font jamais d’«afterworks». Et seulement 13% des entreprises ont un budget dédié à ce moment convivial.

L’afterwork, vous connaissez? C’est ce concept «cool» et anglo-saxon qui consiste à aller partager une bière, ou un verre de vin, entre collègues après le travail. Un moment convivial qui peut avoir lieu soit entre les murs de l’entreprise – dans un espace autorisé! – ou dehors, dans un bar ou autre lieu de type festif. Selon un sondage OpinionWay publié par J’aime ma boîte et Privateaser que s’est procuré Le Figaro, 60% des salariés disent considérer l’afterwork comme une pratique indispensable au bien-être au sein de leur entreprise. La pratique est donc très largement appréciée.

Paradoxalement, si l’idée, le concept de l’afterwork est plébiscité, il est beaucoup moins pratiqué! La preuve: 59% des salariés ne font jamais d’afterworks. Et sur ces 59%, près de trois salariés sur quatre filent directement chez eux en fin de journée……Pour 70% des salariés sondés, l’avantage principal d’un afterwork est de découvrir leurs collègues dans un contexte différent de celui de la réunion.

En termes de management, ce sondage nous apprend aussi que seul 13% des entreprises ont bloqué un budget dédié aux afterworks pour leurs collaborateurs. Les salariés désireux de faire des afterworks doivent donc les organiser eux-mêmes, avec leurs propres deniers. Aujourd’hui, ce concept n’est pas pris en charge en interne par les entreprises.

Le brunch (cours de cuisine pour apprendre à le réaliser) ?

Définition, types et origines des brunchs :

Invention Anglo-saxonne du 19ème siècle, le brunch est devenu populaire dans les années 30. Souvent utilisé par les francophones, le mot brunch est un anglicisme. Situé à mi-chemin entre le petit déjeuner (breakfast) et le déjeuner (lunch). C’est simplement un petit déjeuner très copieux qui se prolonge jusque dans l’après midi. Ce terme est apparu la première fois dans un dictionnaire en Angleterre en 1896 dans l’oxford English dictionary. Il y est décrit le Brunch comme étant un repas du Dimanche pour les « Saturdays nights caroussers » (les fêtards du samedi soir). Ce concept apparaît en France seulement en 1980 et conquit les jeunes adeptes de clubing. Puis plus tard, les familles qui trouvent là une bonne façon d’occuper leur dimanche. De là, naissent des mots comme bruncheur ou le verbe bruncher.

Quelles occasions pour bruncher ?

Le Brunch est servi dans de nombreugratte-ciel servicex hôtels ou restaurants mais aussi chez soi.  Ce grand breakfast est servi le dimanche, les jours fériés et encore plus fréquemment à l’occasion de fêtes comme des mariages, la Saint Valentin ou lors de la fête des mères. Le brunch est  un repas de fêtes.

Les différents Brunchs :

Il existe de nombreux types de brunchs à travers le monde :

  • Le New-Yorkais. Qui se démarque par son faste à l’instar des petits fours et du champagne qui l’accompagnent.
  • Le brunch de Dubaï, dont la spécificité est de prendre place le vendredi et de se prolonger jusque dans la nuit.
  • Le goûter asiatique aussi dit « Dim-soum» qui est fréquent dans les restaurants Chinois. Principalement constitué de plats à base de friture.
  • Enfin le brunch anglais, dont le menu est à  base d’œufs, de bacon complété par des muffins et du thé.

Bien que chacun puisse composer son menu à sa guise, traditionnellement le brunch comprend certains basiques. Des boissons fraîches et chaudes, de la charcuterie, des œufs, des fruits, des tartines, du miel et des confitures.

L’offre de cours de cuisine de Cook and Go !

Une offre dans un environnement convivial dont les recettes sont accessibles à tous. Les ateliers sont conçus pour les initiés en recherche d’idées de recettes et d’astuces de cuisine qui croisent des managers et des commerciaux opportunistes de rencontres informelles.

Quatre concepts existent chez Cook and Go:

l’atelier créatif :

Nous sommes  en face d’un cours de cuisine mettant en oeuvre toute la créativité et toute l’énergie de challenger des participants. Non seulement ils ont réalisé, mais aussi inventé des recettes qu’ils doivent défendre devant leurs collègues. Les participants répartis en groupe inventent leurs réalisations (sucrées et salées) en partant des ingrédients proposés. Un chef accompagne chaque groupe pour aider à équilibrer et présenter les recettes. La préparation plus longue que les autres solutions et est suivie d’une dégustation. Le challenge est animé par les chefs et le manager qui classent les différentes recettes selon les saveurs et les dressages. Le champagne n’est plus en option et fait partie de la prestation nativement. Votre atelier sera privatisé et vous disposez de 3 heures 30 environ d’activité conviviale entre collègues.

l’atelier festif :

Avec  l’aide de nos chefs, vous préparez ensemble 5 pièces cocktails différentes salées et sucrées  (2 ou 3 de chaque) telles que samoussas, verrines, choux salés, panna cota … Après ce moment de partage d’expériences culinaires (cours de cuisine) pendant lequel une boisson est servie, les plats sont passés au four par notre cuisinier. Tout le monde s’installe alors autour d’un îlot pour partager les préparations. Pendant cette période, les boissons sont servies vins, jus de fruits, eaux (plate ou gazeuse). La dégustation partagée permet d’échanger sur des réussites culinaires croisées. Ce moment est le plus important pour votre travail d’équipe et les échanges taquins sont favorables au développement de la complicité entre collègues.

Le brunch : version de-stbuffetructurée du cocktail festif dont les recettes sont adaptées à un instant particulier de la journée ou on ne sait plus dans quelle partie de la journée nous sommes. Notre estomac se reconnaîtra.

L’after-Work ou Before-Work: 

L’objectif de ce cours de cuisine est de préparer une boisson et quelques pièces cocktail pour absorber les alcools.

Contactez-nous pour mettre en place un atelier de notre gamme de prestations. Nous sommes à votre disposition pour toute autre formule conviviale.

cook-and-go.com,   email: rennes@cook-and-go.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>