Implantation commerciale idéale; dans l’ordre: 1) l’emplacement, 2) l’emplacement, 3) l’emplacement.

Cette phrase apparaît dans chaque manuel de création de commerce. Et là, deux grandes familles de locaux sont disponibles. Le centre ville et les centres commerciaux. Etude sur l’implantation commerciale. D’abord regardons les avantages des deux solutions:

Avantages du centre ville (implantation commerciale libre):

  • la proximité de zones d’habitations denses. Le déplacement jusqu’à votre magasin est court. Toutes les scentre villeolutions de transport individuelles ou collectives sont possibles.
  • des zones de commerce spécialisées: le coin des restaurants, le coin des chaussures, le coin  de l’habillement…
  • des horaires et des jours d’ouverture individualisés (pignon sur rue).
  • des loyers souvent élevés sur des rues classées N°1 (très fréquentées par les accros du shopping).
  • visibilité de l’enseigne (couleur du magasin, aménagement, enseignes).

Avantages des centres commerciaux (implantation commerciale encadrée):

  • Les parkings et donc les places presque toujours disponibles autour du centre commercial.

    implantation centre commercial
    centre commercial
  • Des commerces très mélangés en fonction souvent de leur arrivée dans l’espace commercial. Il est parfois possible de bénéficier d’une « locomotive » (commerce très attractif, qui n’a pas forcément de lien avec votre enseigne).
  • la possibilité d’approcher son véhicule ou d’utiliser un caddy pour transporter ses achats: par exemple, un caviste vendra des cartons en centre commercial et des bouteilles à l’unité en centre ville.
  • une structure dans le centre simplifiant la pose de l’enseigne..
  • pas de « gilets jaunes »…

Maie encore, qui fréquente quoi?

La fréquentation commerciale:

Suivant les générations, les habitudes d’achat varient considérablement:

  • les « accros » du centre commercial: profil 25 ans et moins, qui y trouvent leurs valeurs essentielles de
    implantation commerciale
    population type

    modernité et de matérialisme. Ils fréquentent les centres commerciaux même lorsqu’ils sont fermés (déambulations entre copains dans les allées jusqu’aux lieux de dégustation de boissons, comme les bars, les restaurant de cuisine rapide et les jeux ),

  • les adeptes du centre commercial: profil 25 à 35. Bien qu’attirés par les centres commerciaux, ils ne rechignent pas à fréquenter des petits commerces de proximité ciblés sur certaines activités, ou bien pour des achats de dernière minute.
  • les assidus aux centres commerciaux: ils sont guidés par l’efficacité. Ils font leurs courses de la semaine ou du mois. Leur but est de gagner du temps en faisant toutes les courses en une seule fois. Avec plusieurs enfants encore en bas age ou non, des demandes en quantité plus importante et la diversité des goûts d’une même famille, ils disposent d’une offre abondante en un seul endroit.
  • les fidèles des magasins de centre-ville: majoritairement âgés de 55 ans et plus, ou retraités. Leur recherche est la relation avec leur commerçant de quartier. Ils fuient la déshumanisation des grands centres commerciaux, les bruits, la communication visuelle tapageuse, les distances à parcourir. Ils ont souvent des moyens financiers plus importants que les autres types de population.

En fonction de l’activité n’y a-t-il pas une implantation commerciale plus appropriée qu’une autre?

Les types d’activité(plus ou moins pour les centre-ville):

  • (moins) vente de produits volumineux ou lourds: le centre ville doit alors offrir quelques places de
    implantation commerciale
    rue commerçante centre ville

    stationnement ou d’arrêt permettant leur enlèvement. Il reste pour le commerçant la contrainte d’amener tout son stock en plein centre ville.

  • (moins) vente de courses alimentaires pour des familles: le transport de sacs lourds et encombrants nuit au développement du commerce.
  • (plus) vente de produits petits, à l’unité, personnalisé, voir artisanal: la flânerie en centre ville en famille ou entre amis, accès en vélo ou à pied est favorable à ce type d’activité.
  • (plus) restauration: suivant les heures d’ouverture du centre commercial, différentes solutions sont possibles. Certains restaurants ne sont ouverts que le midi profitant d’activité d’entreprises concentrées autour du centre commercial. Le centre ville recevra des entreprises implantées autour de la zone concernée. Le temps disponible le midi ne permet pas de passer l’aller et le retour vers la zone professionnelle facilement. A la recherche de restaurant, les consommateurs ne peuvent pas couvrir de grandes zones pour leur recherche. La concentration de commerces de bouche en centre ville est un avantage.

Au-delà de tout cela, n’y a-t-il pas des critères particuliers?

Autres critères de choix:

  • la diversité des commerces de centre ville permet de grouper ses achats en un seul déplacement. Shopping, achat et coupure de la ballade par une boisson ou un repas est un scénario que sera préféré à des commerces éloignés les uns des autres et pour lesquels il faut reprendre un moyen de transport.

Quel est le choix de notre témoin?

Implantation commerciale Cook and Go:

Chez Cook and Go Rennes, le choix s’est porté sur le centre ville et dans la zone de restauration, située en

dessous de la Vilaine. Un important parking proche du magasin, le centre République,

Implantation commerciale
magasin Cook and Go Rennes

véritable nœud de transports en commun de la métropole et la proximité de rues classées N°1. Des sacs et boites sont prévues pour le départ, et la quantité à emporter est très majoritairement un sac en papier de bonne taille mais très léger. Le choix pour des cours de cuisine est un bon choix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>