les épices

Petit portrait sur les épices…

Les épices, indispensables en cuisine, peuvent être difficiles à utiliser étant donné leur diversité. Voici quelques informations qui vous aideront pour l’utilisation de ces dernières :

Comment utiliser les épices en cuisine :

Pour bien les utiliser, il convient d’apprendre les différentes bases accords épices/plats. Par exemple quelle(s) épice(s) avec quel type d’aliment (viande blanche, légumes, viande rouge, poisson…).
On peut utiliser une épice pour un plat, mais aussi en mélanger plusieurs. Pour cela il existe aussi des mélanges d’épices tels que le Curry, le Tandoori, le 4 épices, le Cajun…

Comment doser :

C’est en fonction des goûts de chacun. Il est alors conseillé de tester, en commençant par de petite quantité puis d’augmenter les doses pour les prochains plats si ces derniers ne sont pas assez parfumés ou relevés selon votre goût.

Choisir ses épices :

Pour choisir ses épices, il convient d’identifier ses habitudes alimentaires. Si vous êtes plus viande ou poisson, volaille, légumineuse… Mais aussi suivant les différents types de cuisine : plutôt cuisine Asiatique, Européenne, Africaine…

Les épices s’accordent plus particulièrement avec certains ingrédients :

Épices pour les poissons et coquillages :
On peut les utiliser en fin de cuisson à petite dose, ou pour préparer des marinades. Mais aussi pour les sauces à base de crème qui accompagnent les poissons et les coquillages ou encore en cakes salés de poisson.
Type d’épices : gingembre, curry, paprika, curcuma, piment doux, baies roses, fève de tonka, coriandre…

Épices pour les viandes blanches :
Les épices se marient très bien avec la viande blanche. Elles permettent ainsi de les rendre plus goûteuses ! A utiliser en grillade en cours de cuisson, avant cuisson pour la marinade et la papillote, mais aussi pour les sauces.
Type d’épices : curry, gingembre, curcuma, paprika, paprika fumé, cardamome, piment doux, cajun, piment doux, piment d’Espelette…

 Épices pour les Viandes rouges :
Les épices accompagnent aussi très bien les viandes rouges. Pour les cuissons au grill, au barbecue, en mijotés ou encore pour les sauces. Mais également pour les préparations de boulettes de viande (cumin).
Type d’épices : paprika, paprika fumé, les différents poivres, gingembre…

• Épices pour les légumes :
Pour les plats mijotés de légumes, il est conseillé de les intégrer pendant la cuisson. On peut également en utiliser dans les salades, dans ce cas à saupoudrer par-dessus (ex : le sumac )
Type d’épices :curry, gingembre, curcuma, sumac, piment d’Espelette, Paprika, la Cannelle…

Épices pour les Fromages :
Les épices s’agrémentent également très bien avec les fromages. A déguster frais ou encore sur des tartines (bruschettas) grillées ou en samossas avec des bricks par exemple.
Type d’épices : Cumin (chèvre, morbier), paprika, poivre 5 baies, piment d’Espelette…

• Épices pour les Desserts :
Rien de mieux pour réaliser des desserts surprenants ! Les épices s’associent à merveille avec certains desserts, par exemple le piment d’Espelette dans un fondant au chocolat, les pommes au four avec la cannelle, le pain d’épice, la badiane dans un riz au lait ou encore la fève de Tonka dans une Panna cotta.
Type d’épices : cannelle, gingembre, fève de tonka, cardamome, macis, badiane, gousse de vanille, piment d’Espelette, cardamone, poivre…

Les avantages des épices :

  • Cuisiner avec les épices permet de moins saler.
  • On peut cuisiner des plats légers mais goûteux grâce aux épices.
  • La volaille souvent reprochée pour être un peu fade est une viande très appréciée dans le cadre d’une alimentation légère. La parfumer avec des épices permet de la rendre plus savoureuse.
  • Les légumes cuisinés en vapeur, sont souvent reprochés comme étant fades également, ajouter une sauce légère épicée relèvera le goût. Exemple : 3 cuillère à soupe de fromage blanc, 1 cuillère à café de moutarde, 1/2 cuillère à café de curry.
  • Dans les salades : pour de l’originalité! Exemple : le sumac comme dans la salade Libanaise Fattouche qui apporte une légère acidité, le Paprika à saupoudrer ou encore la cannelle dans une vinaigrette.

Comment conserver les épices :

Les pots en verre sont le meilleur moyen de conserver les épices. A savoir également que les pots hermétiques en plastiques conviennent très bien aussi.

Il est conseillé de les conserver à l’abri de la chaleur, de la lumière et de l’humidité.

 

Portrait de diverses épices

  1. Les épices pures :
  • Anis vert :

L’anis vert, à l’odeur fruité, rappelle les saveurs du fenouil, de l’aneth et du cumin. En version graines, cette épice s’avère encore plus prononcée lorsque ces dernières sont grillées.

Conseils d’utilisation : L’anis vert, est une épice que l’on utilise en condiment à saupoudrer directement dans les mets. Elle convient très bien sur les salades (à base de pomme de terre, de carottes), les ragoûts (mouton, gibier), mais aussi les poissons (dans soupe de poisson) et coquillages. Elle va très bien dans les desserts anisés, et plus particulièrement est très utilisée dans la cuisine orientale en pâtisserie et boulangerie (pain, fougasses).

Bon à savoir : On peut la trouver en graine ou moulu. C’est une épice extrêmement parfumée.

  • Badiane :

badianeAppelée aussi l’anis étoilé, la badiane possède un goût très anisé, même plus important que celui de l’anis vert. Son parfum se rapproche à celui du fenouil également mais elle est plus piquante au goût et légèrement plus sucré. Très utilisée dans la cuisine chinoise, la badiane peut se trouver sous forme d’étoile ou en poudre.

Conseils d’utilisation : On utilise la badiane pour les bouillons, les marinades et les sauces en infusion. On peut aussi la râper directement sur les préparations. Tout comme l’anis vert elle convient très bien dans les desserts à base de fruits (salades, compotes mais aussi confitures). Cette épice se marie très bien avec les poissons ainsi que les viandes et est particulièrement sublime dans les soupes.

Bon à savoir : Cette épice peut-être râpée ou à infuser dans vos mets. La badiane est un des ingrédients du célèbre mélange d’épices « 5 épices », elle se trouve également dans de nombreux curry.

  • Cannelle :

cannelleLa cannelle à l’odeur bien puissante possède des arômes doux et chaud.

Conseils d’utilisation : Particulièrement utilisée dans les préparations sucrées, cette épice convient très bien avec les desserts à base de pommes et de chocolat, mais aussi le miel, le pain d’épices, le pain perdu. Elle s’intègre aussi très bien pour les plats salés comme les tajines et couscous ou encore les féculents (riz à la libanaise). Mais également pour des vinaigrettes originales ! La cannelle est aussi un ingrédient de certains cocktails.

Bon à savoir : Il est conseillé d’opter pour la cannelle en bâton pour parfumer les liquides (vin chaud, cocktails…) et les marinades.

  • Cardamone :

cardamoneL’épice Cardamone est en fait la graine noir à l’intérieur de l’écorce verte. Très employée dans la cuisine indienne et asiatique cette épice possède une saveur citronnée, légèrement sucrée et dégage une grande fraîcheur en bouche. Son goût très raffiné rappelle un peu l’eucalyptus et la bergamote. Elle possède un parfum très fort mais n’est pas piquante.

Conseils d’utilisation : La cardamone convient très bien avec les bouillons et marinades des crustacés et poissons. Elle est aussi utilisée dans les soupes et les plats à bases de viandes. La cardamone relève les plats indiens à base de féculents et de légumineuses (comme le Dhall de lentilles). Elle est connue également pour les douceurs sucrées à base de fruits (salades de fruits, compotes, smoothies), les yaourts mais aussi les desserts à base de chocolat (mousses, glaces, gâteaux).

Bon à savoir : on peut l’utiliser avec ou à la place du gingembre. Pour la version en poudre, vous pouvez l’utiliser directement sur vos préparations. Si vous optez pour les graines, il faut alors décortiquer l’écorce verte pour récupérer les graines noires. Cette épice est un ingrédient présent dans de nombreux mélanges d’épices tels que le Curry et le Massalé.

  • Carvi :

carvi-De la famille de l’anis, le carvi possède une saveur bien prononcée. Son arôme piquant aux notes citronnées est très utilisé dans la cuisine Allemande, Indienne ou encore du Maghreb.

Conseils d’utilisation . Cette épice est très appréciée avec les fromages (le munster), mais elle accompagne aussi parfaitement les plats à base de viande (poulet, mouton, porc, gibier). Elle est ainsi très utilisée dans les ragoûts et plats tels que la choucroute ou encore le Goulache ainsi que la charcuterie.
Le carvi parfume à merveille les plats de légumes, les soupes ainsi que les desserts.

Bon à savoir : Il ne faut pas confondre avec le cumin ou encore le nigelle (cumin noir) .

  • Clous de girofle :

clou de girofleLe clou de girofle d’une saveur forte, révèle un goût légèrement poivré. Son parfum prononcé est très apprécié dans les différentes cuisines du monde.

Conseils d’utilisation : Le clou de girofle est ainsi utilisé pour les bouillons, les marinades, mais aussi pour la charcuterie (boudins, saucisses, pâtés). Il convient parfaitement avec les viandes telles que le canard, le filet mignon… Cette épice est agréablement adaptée pour les préparations sucrées comme le pain d’épices, les gâteaux aux fruits…

Bon à savoir : Il fait partie de la composition de beaucoup de mélanges d’épices comme le Ras El Hanout et le 5 épices, le Curry, le Colombo ou encore le Massale. On utilise les clous de girofle, soit en les piquant dans les ingrédients (exemple : dans un oignon), soit en infusion : ajouter 4 à 6 clous de girofle dans un grand verre d’eau bien chaude, et laisser infuser 10 minutes. On peut ajouter une pincée de cannelle ou de miel après avoir filtré le liquide.

 

  • Coriandre :

coriandre-graineLa coriandre aussi appelée « persil arabe » ou « persil chinois » possède un parfum épicé et frais aux notes légèrement poivrée. En fin de bouche, un goût de zeste d’orange apparaît. On peut la trouver en graines, déjà moulue ou en feuilles. Le parfum de la feuille de coriandre est très frais, mais plus amer que la graine.

Conseils d’utilisation : Cette épice, est idéale pour les plats à base de viandes, les poissons et crustacés ainsi que les plats de légumes. La coriandre en poudre convient très bien pour la préparation de plats comme les tajines, les couscous, le riz, les soupes, viandes et poissons mais aussi les sauces et salades. On l’utilise entière plutôt pour parfumer des conserves : de légumes, d’olives, de cornichons.
Elle est aussi très appréciée pour parfumer en charcuterie (saucisses, terrines).
En qui concerne les feuilles de coriandre, on les utilise plutôt comme le persil, à ajouter en fin de cuisson : pour parfumer les woks, le riz, les œufs mais aussi pour les salades. Elle est ainsi très présente dans la cuisine Asiatique, mais aussi dans la cuisine Mexicaine : le guacamole, les ragoûts de viande

Bon à savoir : Les graines moulues entrent dans la composition du curry. La coriandre peut être utilisée en graines, en poudre ou en feuilles.

  • Cumin :

cuminTrès utilisé dans la cuisine du Moyen-Orient, le cumin possède un goût poivré, chaud et piquant.

Conseils d’utilisation :  Il est très apprécié avec la viande hachée pour des boulettes de viande, le couscous, les légumes mais aussi le fromage.
Ex : Des samossas au chèvre frais saupoudrés de cumin en graine.

Bon à savoir : Cette épice s’utilise en graines ou moulu. Il entre dans la composition d’une grande majorité de mélange d’épices comme le Curry, le Raz El Hanout, le Colombo, le Chili ou encore le Garam Massala.

  • Curcuma :

curcumaLe curcuma est très doux mais aussi légèrement âcre en bouche. Sa particularité : sa couleur très pigmentée!

Conseils d’utilisation : le curcuma se marie bien avec les poissons et les volailles tout comme dans les sauces à base de crème. On l’utilise aussi avec des légumes comme les carottes, mais aussi des féculents (riz, pâtes) et légumineuses (dhall de lentilles).

Bon à savoir : très pigmenté, il est utilisé comme colorant naturel dans de nombreux plats. Cette épice fait partie de nombreux mélanges d’épices tels que le Curry.

  • Fenugrec :

fenugrecLe fenugrec, très employé dans la cuisine indienne, dispose d’une saveur piquante. Son goût et son parfum sont différents : en bouche, il possède une saveur légèrement amère avec des notes de céleri, alors que son odeur dégage un parfum chaud de caramel et de vanille.
On le retrouve sous différentes formes : en poudre, en graines ou en feuilles.

Conseils d’utilisation : Traditionnellement utilisé avec les lentilles et les chutney en Indes, le fenugrec convient aussi très bien pour les plats à bases de viandes et de légumes.

Bon à savoir : Pour la version en poudre, il est conseillé de l’utiliser directement en le saupoudrant dans vos plats. Les graines, quant à elles sont assez dures, elles peuvent être alors réduites en poudre ou infusées : pour 250 ml d’eau compter 2 cuillères à café de graines à laisser infuser 15 minutes.
Cette épice fait partie des ingrédients de différents mélanges d’épices tels que le Raz El Hanout, le Curry ou encore le Tandoori, elle est d’ailleurs rarement utilisé seule. Pour les ragoûts, compter 1 cuillère à café pour 2 personnes au maximum.

  • Fèves de Tonka :

feve tonkaLa fève de tonka est une graine noire qui provient du teck brésilien, elle possède un arôme incroyable entre le caramel, la vanille, l’amande amère, le noyau de pêche.

Conseils d’utilisation : elle s’utilise rappée, pour les recettes sucrées sur des desserts au chocolat, des fruits caramélisés, des tartes, des compotes, des confitures, les sablés et également infusée dans la crème pour des desserts comme la Panna Cotta… Mais elle est aussi incroyable lorsqu’elle est associée à des préparations salées avec les crustacés ou dans une sauce à la crème pour poisson (St Jacques, langoustes) ou encore les viandes blanches. Elle est aussi très appréciée pour les cocktails à base de rhum.

Bon à savoir : La fève de Tonka se râpe.

  • Galanga :

galangaLe Galanga possède une saveur légèrement piquante et citronnée mais très parfumée. Très proche du gingembre, il est cependant plus doux que ce dernier. On trouve le Galanga sous forme de racine (comme le gingembre) ou en poudre.

Conseils d’utilisation : Très utilisé dans la cuisine Asiatique, le Galanga peut remplacer le gingembre, et notamment pour les plats à base de poissons et volailles à râper directement en cuisson ou à saupoudrer pour la poudre. Il est aussi possible de l’utiliser en infusion pour les soupes et potages, en y ajoutant un morceau de racine.

Bon à savoir : Si vous optez pour les racines, il conseillé de les laisser tremper une demi-heure dans de l’eau chaude avant de les couper. Le galanga fait partie des ingrédients de certain Curry.

  • Gingembre :

gingembreAssez piquant, le gingembre possède un arôme frais et citronné voir presque fruité. Il est très apprécié dans les préparations salées comme sucrées.

Conseils d’utilisation : Le gingembre se marie très bien avec toutes les viandes blanches (poulet, veau, agneau, porc, dinde) mais aussi avec le canard. Il est également très apprécié avec les poissons et crustacés (papillotes, tartares, cakes, mijotés) mais également dans la cuisine sucrée-salée (en marinade de soja). Et enfin en dessert, pour les préparations comme les biscuits, cakes, entremets, compotes de pommes, desserts au chocolat…

Bon à savoir : Le gingembre peut-être frais dans ce cas il sera à râper ou déjà moulu. Le gingembre en poudre a un goût différent de celui frais mais il reste tout de même fort et parfumé. Si vous optez pour le frais, il convient de bien le choisir, il doit être assez gros, peu fripé et peu filandreux. Pour l’utilisation de l’épice moulu, il est conseillé d’ajouter quelques grains de sel au gingembre afin d’obtenir un saupoudrage fluide et homogène. Le gingembre est aussi beaucoup utilisé pour les cocktails.

 

  • Macis :

macisLe macis est l’écorce qui protège la noix de muscade. Cette épice bien épicée et légèrement aigre à l’odeur, est au goût plus raffiné et poivré que la noix de muscade. On l’utilise ainsi pour les préparations sucrées comme salées.

Conseils d’utilisation : Avec le poisson et les viandes blanches, mais surtout avec la pomme de terre. Il convient tout comme la noix de muscade, très bien pour la sauce béchamel ou encore le riz. On l’utilise aussi avec les poissons fins, avec les œufs dans les quiches par exemple, ainsi que les fromages. Il est très apprécié également pour les versions sucrées : avec des fruits comme la pomme, mais aussi le chocolat, et plus particulièrement des crèmes, pudding, compotes.

Bon à savoir : Son arôme est très puissant, veillez à l’utiliser avec précaution. Il remplace parfaitement la Muscade.

  • Muscade :

MuscadeLa noix de muscade possède un arôme puissant, avec un goût légèrement sucré. Elle fait partie des indispensables en cuisine.

Conseils d’utilisation : La noix de muscade est à saupoudrer au dernier moment dans un plat. Elle convient très bien dans les préparations à base de pommes de terre (purée, gratins…) mais aussi le chou-fleur. Indispensable dans la béchamel, elle parfume très bien aussi les préparations à base d’œufs et fromages (quiches).

Bon à savoir : La noix de muscade s’utilise avec parcimonie ! Une pincée suffit généralement.
On la trouve traditionnellement en noix à râpée, mais elle se vend aussi déjà moulue.
Elle entre dans la composition de nombreux mélanges d’épices comme le Curry, le 4 épices, le Colombo et le Raz El Hanout.

  • Paprika :

paprikaLe paprika est un poivron originaire d’Amérique du Sud. Très doux, il est très apprécié pour ses arômes fruités. On peut ainsi l’utiliser dans de nombreuses préparations. Sa profonde couleur rouge permet de colorer les plats.

Conseils d’utilisation : le paprika s’accommode avec toutes les viandes et volailles. Cette épice convient très bien pour les grillades. Il se marie aussi très bien avec les œufs (au plat, dans une quiche, une omelette…), les poissons (papillote, grillé) et bien sur les légumes (ratatouilles). Pour les sauces également et plus particulièrement la sauce tomate pour renforcer sa couleur.

Bon à savoir : Il ne faut pas utiliser cette épice à sec dans une poêle car ses sucs naturels pourraient figer. Le paprika Hongrois est considéré comme le meilleur. Le paprika est une épice douce, on peut donc l’utiliser très facilement.

  • Paprika fumé :

Composé à partir du célèbre Pimentón, le paprika fumé est très apprécié pour son goût fumé rappelant le goût de lardons fumés. Son odeur quant à elle rappelle le célèbre chorizo.

Conseils d’utilisation : le paprika fumé à saupoudrer avant cuisson, sublime les viandes blanches mais aussi dans des recettes à base de poissons : notamment des dos de cabillauds façon chorizo, ou avec la lotte. Il sublime très bien aussi les sauces à base de crème, ou sauces tomate.

Bon à savoir : Il est conseillé de le saupoudrer avant cuisson pour apporter un goût fumé naturel aux plats.

  • Piment d’Espelette :

piment d espeletteComme la plupart des piments, la variété du piment d’Espelette provient d’Amérique du Sud. Très recherché pour ses arômes savoureux et généreux rappelant la tomate confite, son piquant est bien présent mais ne brûle pas, il parfume véritablement les plats.

Conseils d’utilisation : le piment d’Espelette s’emploie partout, ou presque ! Il relève les viandes blanches, les poissons, les poêlées de légumes, les féculents, les oeufs… Mais il est aussi incroyablement adapté aux desserts au chocolat, des recettes étonnantes : crème au chocolat au piment d’Espelette, le fondant au chocolat avec une pointe de piment d’Espelette.

Bon à savoir : Il est conseillé de l’ajouter en fin de cuisson afin d’obtenir au maximum sa saveur.

  • Piment d’oiseau :

Le piment d’oiseau, tout comme le piment fort sert à relever un plat.

Conseils d’utilisation : le piment langue d’oiseau parfume à merveille les huiles (pili-pili), les soupes, les plats à base de légumes, les viandes et volailles ainsi que les poissons.

Bon à savoir : Ce piment est assez piquant, il est conseillé de l’utiliser avec précaution. Le piquant se trouve dans les pépins, vous pouvez ainsi les ajouter à votre guise. On peut également laisser infuser le piment quelques minutes puis le retirer une fois la puissance du piquant souhaitée. Mais pour les habitués aux saveurs pimentées, les pépins sont à laisser dans les préparations pour la dégustation.

  • Piment fort :

piment fortLe piment fort sert avant tout à relever les plats. Il existe une dizaine d’espèces de piments, avec des différences de forme, de couleur, de goûts, de degrés de puissance du piquant.

Conseils d’utilisation : Le piment fort est particulièrement utilisé pour parfumer des huiles d’olives (pour pizzas par exemples), les tartes, quiches, soupes (surtout dans la cuisine asiatique), mais aussi les plats à base de légumes, féculents, les viandes et volailles ainsi que poissons.

Bon à savoir : Il est conseillé d’utiliser le piment fort avec précautions, comme son nom l’indique il peut être beaucoup trop fort pour certaine personne et pourrait alors compromettre votre plat.

  • Safran :

safranConsidérée comme l’épice la plus chère, le safran est une épice douce, aux arômes délicats et très parfumés.

Conseils d’utilisation : Le safran s’utilise en fin de cuisson dans vos plats. Les pistils de safran quant à eux, sont plus aromatiques et sont à utiliser en infusion pour obtenir le meilleur de leurs arômes. Le safran est une épice indispensable dans certains plats tels que la paella, la bouillabaisse… Il se marie très bien avec les légumes en général ainsi que les viandes blanches, les poissons, le riz ainsi que le fromage.

Bon à savoir : Préférez le safran en pistils qu’en poudre.
Technique d’infusion : Faire chauffer 10 cl d’eau et laisser les pistils infuser (1 à 2 par personne) au minimum 3 heures.
Le safran permet également de réaliser des confitures originales !
Les pistils de safran doivent être de couleur rouge vif.

  • Sumac :

Le sumac d’une couleur rouge brun, est une épice (ou plutôt plante aromatique) au goût salé, une bonne alternative au sel. Légèrement acide son goût est aussi légèrement vinaigré. Très utilisé dans la cuisine Libanaise, il sublime les plat par son goût et sa couleur.

Conseils d’utilisation : Le sumac est à saupoudrer au dernier moment sur vos préparations. Très utile en cuisine, il peut remplacer le sel mais aussi le citron. Il se marie ainsi très bien avec le poisson, les viandes grillées et volailles, ainsi qu’avec les œufs (omelettes)…. Il est particulièrement délicieux dans les salades et convient très bien en marinade et papillote.

Bon à savoir : Plus le sumac vieilli, plus il devient salé ! Le sumac est un des ingrédients du Zaatar, célèbre mélage d’épices très utilisé dans la cuisine Libanaise, Turc, Arménienne et Grec… : un ménage de Thym, citron, sumac et de graines de sésame.

2. Les mélanges d’épices :

  • 4 épices :

Le quatre épices est un mélange d’épices au goût prononcé, légèrement piquant et aux notes chaudes. Sa composition dépend des régions et des pays tout en gardant une base commune.

Conseils d’utilisation : Le 4 épices est couramment utilisé avec la viande de porc pour les charcuteries (boudins, terrines et pâtés), il convient aussi très bien aux viandes rouges et volailles dans les plats mijotés (ragoûts, civets).
Il s’accorde tout autant aux versions sucrées : dans les cakes, pains d’épices, tartes et biscuits ainsi que les desserts à base de fruits.

Bon à savoir : Il est conseillé de l’utiliser avec précaution, pour la puissance de sa saveur. Il est principalement composé de muscade, clou de girofle, cannelle et de poivre.

  • Cajun :

Le cajun est un mélange d’épices à la saveur légèrement piquante. Une spécialité de Louisiane composée de thym, ail, oignon rose, paprika, poivre noir, graine de moutarde, origan, cumin et piment fort.

Conseils d’utilisation : Particulièrement apprécié pour des recettes à base de crustacés, cette épice parfume à merveille les grillades (bœuf, poulet et porc) ainsi que les poissons. Le cajun peut être utilisé aussi pour parfumer un riz ou des œufs.
Cette épice peut se consommer à saupoudrer directement dans un plat avant de déguster, pour un goût assez relevé : par exemples sur les salades, avec des pommes de terre, poissons, féculents ou encore dans des sauces. Elle peut être aussi cuite dans les préparations : à intégrer en début de cuisson pour un plat assez doux, et en fin de cuisson pour un plat plus relevé : bouillons, marinades, grillades, ragoûts.

Bon à savoir : Le cajun s’utilise en fin de cuisson pour obtenir un goût plus relevé. Il faut compter 1 cuillère à café du mélange pour un plat de 4 personnes.

  • Chili :

Le mélange Chili est une épice très relevée principalement composée de piment fort, paprika, ail séché, cumin, origan, girofle. A la différence d’un piment, il est très parfumé et dispose d’un goût légèrement fumé. On l’utilise pour  pimenter les plats.

Conseils d’utilisation : Le mélange d’épices Chili convient parfaitement dans les plats à bases de viandes, de poissons ainsi que pour les sauces. C’est bien sur l’épice du célèbre plat « chili con carne ».

Bon à savoir : Cette épice est bien relevée, il est recommandé de l’utiliser avec précaution. Il est généralement composé de piment fort, paprika, ail, cumin, origan, girofle…

  • Colombo :

Le mélange d’épices Colombo, originaire des Antilles révèle un arôme légèrement piquant. Sa saveur douce et parfumée permet de l’employer tant pour les préparations sucrées que salées. Tout comme le Massalé, le Colombo est à la base un curry Indien qui a évolué dans le temps. En effet, pour la petite histoire, cette épice vient à la base du Curry Indien ramené aux Antilles par les immigrés des Indes, les dosages et ingrédients ont alors évolué avec le temps pour faire naître le Colombo.

Ce mélange d’épices est principalement composé de curry (mélange d’épices), cumin, curcuma et sel.

Conseils d’utilisation : très présent dans la cuisine Antillaise, il est particulièrement intégré dans les plats à base de poulet mais aussi de porc et d’agneau. Il convient aussi avec les poissons ainsi que dans les plats de légumes et pour les sauces à base de crème. On peut l’utiliser aussi à saupoudrer directement sur des salades.

Bon à savoir : Il convient aussi pour les desserts.

  • Curry :

curryLe curry un est mélange de plusieurs épices, différent suivant les pays et régions. Son goût est rafraîchissant et légèrement acidulé, est très apprécié pour de nombreux plats. Particulièrement utilisé dans la cuisine indienne et asiatique, il est aussi très présent dans la cuisine créole. Il peut être très doux ou très fort selon sa composition d’épices. Ne pas confondre avec curry (mélange) et les feuilles de curry, qui quant à elles font parties des ingrédients du mélange Massalé.

Conseils d’utilisation : Très apprécié pour les viandes grillées, mais aussi les volailles et le poisson, le Curry sublime également les féculents, les légumes (courgettes au curry) et légumineuses (Dhall de lentilles corail). Le curry est parfait pour les sauces crémeuses à base de crème, de lait de coco ou encore avec le yaourt à la Grecque. C’est aussi un ingrédient très utile pour les chutney.

Bon à savoir : Il est préférable d’intégrer le curry en début de cuisson, ou encore de le faire revenir quelques secondes avec de l’huile.
Exemple de composition : Curry Madras : curcuma, ail séché, cannelle, cardamome, clou de girofle, coriandre, cumin, fenouil, fenugrec, gingembre, feuilles de curry, graines de moutarde, macis, piment, poivre.

  • Garam masala :

Le Garam Massala est l’épice typique Indienne. Ce mélange varie selon les régions mais il est principalement composé de coriandre, cumin, gingembre, cannelle, cardamome noire, piment doux, poivre, girofle, laurier, cari feuilles, muscade et macis.
.
Conseils d’utilisation : Il est principalement utilisé pour les plats à base de volailles et de riz, mais accompagne parfaitement aussi les légumes et même les fruits. Il est conseillé de l’ajouter en fin de cuisson.

  • Tandoori :

Le Tandoori est avec le curry et le Garam Massala un mélange d’épices phare de la cuisine indienne. Il possède un arôme doux et pimenté à la fois. Sa composition varie encore une fois selon les régions, mais il est souvent composé de : piment doux, paprika, ail, piment fort, thym, coriandre, cumin, poivre noir, sel, céleri, carvi, romarin, fenugrec, girofle, laurier et cannelle.

Conseils d’utilisation : Le Tandoori convient parfaitement avec le poulet mais aussi tout type de viandes, les poissons et crustacés ainsi que les légumes. Il est souvent utilisé avec des produits laitiers pour adoucir le goût pimenté. Le Tandoori est d’ailleurs une recette typique Indienne, qui consiste à faire mariner de la viande, du poisson ou des légumes dans un mélange de yaourt avec les épices, puis de cuire l’ensemble.
Cette épice peut être utilisée en saupoudrage, grillades ou marinades pour relever le goûts des viandes blanches

Bon à savoir : Le Tandoori est assez pimenté, il est généralement plus fort que le curry et que le Garam Massala, il est donc conseillé de l’utiliser avec précaution. Cependant, tout comme le chili, il est très parfumé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>